L’ouverture à tous des FIP outre-mer : un coup de pouce pour les PME des DOM-COM

Les Echos    21 février 2017    Par Alain Esnault, directeur général d'Apicap/Alexandre Rossoz, associé-gérant d'Apicap/Stéphane Letranchant, associé fondateur de VOLT Associés
 

 

 

Une disposition de la loi « égalité réelle outre-mer » ouvre les FIP ultramarins à tous les contribuables français.

 

Cette mesure, qui sera opérationnelle début 2018, pourrait soutenir la croissance des PME situées dans les DOM-COM.

 

Le Parlement a définitivement adopté, mardi 14 février, le projet de loi « égalité réelle outre-mer » après que le Sénat ait voté à l’unanimité ce texte destiné à combler les inégalités entre la métropole et les territoires ultramarins. Le texte introduit notamment à son article 41 une disposition majeure ouvrant les Fonds d’investissements de proximité (FIP) ultramarins à tous les contribuables français et non plus seulement aux seuls résidents fiscaux des DOM-COM.

 

Concrètement, cette mesure permet dorénavant à tous les Français de réduire leur impôt en bénéficiant d’une réduction d’impôt sur le revenu majorée à 38 % en investissant dans les FIP des DOM-COM, alors qu’elle est de 18% pour les Fonds d’investissements de proximité métropolitains. C’est important pour les épargnants bien sûr, mais plus encore pour les territoires DOM-TOM et ses PME.

 

L’investissement dans les PME ultramarines est un sujet méconnu, probablement lié à l’éloignement de ces territoires, mais qui regorge d’opportunités. Les résultats y sont tangibles : un taux de croissance moyen élevé et de nombreux emplois créés. Une expertise qui s’est développée au prix d’une présence locale régulière pour comprendre les écosystèmes ultramarins, élément essentiel de la réussite de tout investissement sur place et donc pour le développement de ces entreprises

 

Les DOM-COM, un atout pour l’export

 

Bien sûr, il n’y a pas un outre-mer mais bien des outre-mer, avec des réalités économiques différentes des Antilles, à la Nouvelle-Calédonie, en passant par la Réunion. Cependant, on observe que ces régions connaissent une forte croissance économique, tirée par une démographie qui augmente bien plus vite qu’en métropole.

 

Ces régions sont autant d’atouts pour la France qui dispose ainsi de points d’accès à des zones géographiques éloignées et en plein essor économique. Prenons l’exemple de la Réunion dans l’Océan indien. Les entreprises réunionnaises jouissent d’un savoir-faire mondialement reconnu dans certains domaines (énergie, construction, agroalimentaire, par exemple) leur permettant d’exporter dans les pays de la zone qui sont en pleine expansion économique comme la Tanzanie, le Mozambique, Madagascar, ou encore l’Afrique-du-Sud.

 

Dans ce contexte avoir un « caillou » (comme le disent certains Réunionnais) avec près d’un million de personnes en plein coeur de l’Océan indien est un atout pour la France qui peut exporter dans cette zone plus difficilement accessible depuis l’Hexagone. Une entreprise comme Royal Bourbon Industries (PME que nous accompagnons) exporte désormais ses produits agroalimentaires (jus de fruits, grains, compotes/confitures/fruits) dans une grande partie de l’Océan indien.

 

Nouvel élan

 

Ces régions ont aussi tissé de véritables réseaux de PME intervenant dans les différents secteurs de l’économie pour apporter une réponse aux besoins locaux et palier l’éloignement de la Métropole. Gaia (autre entreprise que nous accompagnons), conçoit et commercialise des solutions solaires (chauffe-eaux solaires, installations photovoltaïques sur batterie) adaptées aux besoins locaux. Ce qui lui a permis en quelques années de dépasser les acteurs nationaux présents localement, et de devenir le numéro 2 du marché avec une croissance de plus de 50% par an.

 

Ce sont deux exemples de PME parmi des centaines, que cette nouvelle disposition législative va permettre d’accompagner à plus grande échelle. L’ouverture des FIP DOM-COM offre désormais la possibilité à l’ensemble des contribuables français de participer à cet élan et de soutenir le développement des PME ultramarines. Les premiers FIP DOM-COM « nouvelle génération » devraient être commercialisé fin 2017 pour être opérationnel début 2018.

 

Pour lire l’article sur lesechos.fr : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/0211817373045-louverture-a-tous-des-fip-outre-mer-un-coup-de-pouce-bienvenu-pour-les-pme-des-dom-tom-2066662.php

 

 

  • Français
  • English